Célibataires chrétiens de NICE

Rencontrez des célibataires chrétiens pour mariage à Nice

Rencontrez des chrétiens pour mariage à NICE


 

Nice, son carnaval, sa baie des anges, le soleil...

Située idéalement entre mer et montagne, Nice offre de découvrir ses célèbres plages de galets ou son arrière pays entre le parc du Mercantour et les piste de ski. Vous découvriirez également une ville à l'architecture intéressane et de nombreuses activités. Celle que l'on nomme "Nissa la Bella" attire toujours beaucoup de touristes et d'artistes. Tout le monde connaît ou a entendu parler de sa "Promenade des Anglais" qui longe sur cinq kilomètres la baie des anges. Très prisée par les touristes, notamment les Russes, Italiens et Américains, Nice, la 1ère ville du département vit essentiellement du tourisme.

L'histoire de la ville est riche et mouvementée au cours des siècles. Ballotée d'une souveraineté à une autre, elle fait partie du territoire Français depuis 1860, le 14 juin précisément et fut négociée aux Italiens par Napoléon III ainsi que son voisin le comté de Savoie pour des raisons principalement stratégiques même si elle a perdu sa vocation militaire. Elle était à l'origine un petit port de guerre fondé par les Grecs et se nommait à l’origine, « Nikaia » qui signifie « celle par qui la victoire arrive ». César la récupéra puis Nice passa de mains en mains au cours des guerres du fait de sa situation frontalière et fut même une république indépendante au XI ème siècle. Puis longtemps après, elle devint une destination privilégiée pour les riches aristocrates britanniques d'ou le nom de "Promenade des Anglais".

Il y aurait encore beaucoup à dire encore à propos de cette cité ensoléillée comme rappeller la présence d'Eglises chrétiennes et des célibataires Protestants ou Catholique que vous croiserez de-ci delà ou rencontrerez avec plaisir au fil des page de jetunoo.

Nice… ville du carnaval, de la plage et du soleil. Idéalement située, entre mer et montagne, elle permet aux visiteurs de profiter de ses fameuses plages de galets, ou de découvrir l’arrière pays avec ses pistes de ski et le Parc du Mercantour… La ville possède également une architecture intéressante et une grande variété d’activités. Surnommée Nissa la bella, cette ville a toujours attiré beaucoup d’artistes et nombre de touristes. Son symbole principal est, sans nul doute, la Promenade des Anglais qui borde la Baie des Anges et ses 5km de plages. Outre les Anglais, les touristes affluent de différentes régions du monde. On trouve ainsi une grande majorité de Russes, d’Italiens et d’américains… Aujourd’hui première ville du département, Nice vit principalement grâce au tourisme.

HISTOIRE


L'hôtel Negresco

La ville de Nice a une histoire riche en péripéties. Passant constamment d’une souveraineté à une autre pendant des siècles, Nice ne fait officiellement partie du territoire français que depuis le 14 juin 1860. Napoléon III, sous couvert d’aider l’Italie dans son entreprise de réunification, avait alors réussi à négocier le comté de Nice ainsi que le comté de Savoie à son voisin. Les raisons ? Principalement stratégiques. Si Nice n’a alors plus sa vocation militaire, elle n’en reste pas moins un territoire stratégique.
A l’origine, « Nikaia » qui signifie « celle par qui la victoire arrive », était un petit port de guerre fondé par les grecs. Récupérée par Jules César, Nice prend un rôle important dans les stratégies militaires. Avec les guerres, cette « ville frontière » passe alors de mains en mains. Elle devient même une République indépendante au XIème siècle, mais pas pour longtemps. La chute du Château, fin du XVIIIème, clôt le chapitre militaire de la ville. De cette longue période d’instabilité, on retiendra les noms de Catherine Ségurane, qui aurait défendu la ville lors du siège de 1543 par la flotte ottomane en montrant un sein, ou encore Giuseppe Garibaldi…
Vient ensuite le temps du tourisme avec les aristocrates britanniques qui donnèrent leur nom à la « Promenade des Anglais ». Attirés par le doux climat de la côte, ils installent à Nice leurs quartiers d’hiver. Plus tard, ils seront imités par les italiens, les russes et les américains. - See more at: http://www.cote.azur.fr/ville_nice_1145.htm#sthash.kDIrfkMI.dpuf

Nice… ville du carnaval, de la plage et du soleil. Idéalement située, entre mer et montagne, elle permet aux visiteurs de profiter de ses fameuses plages de galets, ou de découvrir l’arrière pays avec ses pistes de ski et le Parc du Mercantour… La ville possède également une architecture intéressante et une grande variété d’activités. Surnommée Nissa la bella, cette ville a toujours attiré beaucoup d’artistes et nombre de touristes. Son symbole principal est, sans nul doute, la Promenade des Anglais qui borde la Baie des Anges et ses 5km de plages. Outre les Anglais, les touristes affluent de différentes régions du monde. On trouve ainsi une grande majorité de Russes, d’Italiens et d’américains… Aujourd’hui première ville du département, Nice vit principalement grâce au tourisme.

HISTOIRE


L'hôtel Negresco

La ville de Nice a une histoire riche en péripéties. Passant constamment d’une souveraineté à une autre pendant des siècles, Nice ne fait officiellement partie du territoire français que depuis le 14 juin 1860. Napoléon III, sous couvert d’aider l’Italie dans son entreprise de réunification, avait alors réussi à négocier le comté de Nice ainsi que le comté de Savoie à son voisin. Les raisons ? Principalement stratégiques. Si Nice n’a alors plus sa vocation militaire, elle n’en reste pas moins un territoire stratégique.
A l’origine, « Nikaia » qui signifie « celle par qui la victoire arrive », était un petit port de guerre fondé par les grecs. Récupérée par Jules César, Nice prend un rôle important dans les stratégies militaires. Avec les guerres, cette « ville frontière » passe alors de mains en mains. Elle devient même une République indépendante au XIème siècle, mais pas pour longtemps. La chute du Château, fin du XVIIIème, clôt le chapitre militaire de la ville. De cette longue période d’instabilité, on retiendra les noms de Catherine Ségurane, qui aurait défendu la ville lors du siège de 1543 par la flotte ottomane en montrant un sein, ou encore Giuseppe Garibaldi…
Vient ensuite le temps du tourisme avec les aristocrates britanniques qui donnèrent leur nom à la « Promenade des Anglais ». Attirés par le doux climat de la côte, ils installent à Nice leurs quartiers d’hiver. Plus tard, ils seront imités par les italiens, les russes et les américains.
- See more at: http://www.cote.azur.fr/ville_nice_1145.htm#sthash.hiUD00WT.dpuf

Nice… ville du carnaval, de la plage et du soleil. Idéalement située, entre mer et montagne, elle permet aux visiteurs de profiter de ses fameuses plages de galets, ou de découvrir l’arrière pays avec ses pistes de ski et le Parc du Mercantour… La ville possède également une architecture intéressante et une grande variété d’activités. Surnommée Nissa la bella, cette ville a toujours attiré beaucoup d’artistes et nombre de touristes. Son symbole principal est, sans nul doute, la Promenade des Anglais qui borde la Baie des Anges et ses 5km de plages. Outre les Anglais, les touristes affluent de différentes régions du monde. On trouve ainsi une grande majorité de Russes, d’Italiens et d’américains… Aujourd’hui première ville du département, Nice vit principalement grâce au tourisme.

HISTOIRE


L'hôtel Negresco

La ville de Nice a une histoire riche en péripéties. Passant constamment d’une souveraineté à une autre pendant des siècles, Nice ne fait officiellement partie du territoire français que depuis le 14 juin 1860. Napoléon III, sous couvert d’aider l’Italie dans son entreprise de réunification, avait alors réussi à négocier le comté de Nice ainsi que le comté de Savoie à son voisin. Les raisons ? Principalement stratégiques. Si Nice n’a alors plus sa vocation militaire, elle n’en reste pas moins un territoire stratégique.
A l’origine, « Nikaia » qui signifie « celle par qui la victoire arrive », était un petit port de guerre fondé par les grecs. Récupérée par Jules César, Nice prend un rôle important dans les stratégies militaires. Avec les guerres, cette « ville frontière » passe alors de mains en mains. Elle devient même une République indépendante au XIème siècle, mais pas pour longtemps. La chute du Château, fin du XVIIIème, clôt le chapitre militaire de la ville. De cette longue période d’instabilité, on retiendra les noms de Catherine Ségurane, qui aurait défendu la ville lors du siège de 1543 par la flotte ottomane en montrant un sein, ou encore Giuseppe Garibaldi…
Vient ensuite le temps du tourisme avec les aristocrates britanniques qui donnèrent leur nom à la « Promenade des Anglais ». Attirés par le doux climat de la côte, ils installent à Nice leurs quartiers d’hiver. Plus tard, ils seront imités par les italiens, les russes et les américains. - See more at: http://www.cote.azur.fr/ville_nice_1145.htm#sthash.kDIrfkMI.dpuf

      

 

 

 

INFOS-AIDE

AIDE Choisir Jetunoo.fr site de rencontres chrétien Quelques réponses F.A.Q Rencontrez des chrétiens de tous les horizons Rencontres gratuites et sécurité Célibataires chrétiens de France d'Europe et du monde Crédits photos jetunoo l'album photo Jetunoo et les médias Agenda des sorties en région Faîtes connaître jetunoo autour de vous Site chrétien: ce que nous croyons Je-tu-nous, c'est du sérieux Quel célibataire chrétien êtes-vous ?
  EDITO REFLEXIONS Ticket-Coach CONDITIONS INFOS-AIDE TEMOIGNAGES Je m'inscris - Connexion