Les secrets d’un couple qui dure | Interview de l’invisible

De la rencontre au mariage, la vie à deux est affaire de communication…

Les secrets d’un couple qui dure | Interview de l'invisible

Maryvonne a 55 ans, Serge 53. Elle est infirmière scolaire, il travaille dans la communication. Mariés depuis vingt-six ans, parents de trois grands enfants, ils  sont  engagés  dans  une  association  de  préparation  au mariage… un excellent moyen de prendre soin d’eux.

Une histoire d’amour commence par une rencontre. Comment la vôtre s’est-elle déroulée ?

Serge : »J’ai rencontré mon épouse grâce à une amie. J’ai eu comme une intime conviction et l’impression que je la connaissais déjà. Maryvonne revenait d’Ouganda où elle était partie avec Médecins sans frontières. Son expérience m’intéressait beaucoup, c’était très fort ».

Vous avez pris du temps avant de vous marier…

Serge : « Nous avons attendu longtemps avant de nous passer la bague au doigt. Nous  avons partagé des moments, réfléchi, sans nous précipiter ».

Maryvonne : « Cette prudence au début est utile pour savoir si l’on partage les mêmes valeurs ».

Je m'inscris

Je m'abonne

Les secrets d’un couple qui dure | Interview de l’invisible

Une fois mariés, la vie quotidienne prend le dessus. Comment faire face aux difficultés sans s’éloigner l’un de l’autre ?

Maryvonne : « En général, un conflit démarre parce que l’on a une décision à prendre et que l’on n’est pas d’accord. Nous, nous parlons ; nous nous ajustons. Il demeure des sujets sur lesquels il faut apprendre à respecter l’autre. Dans un couple, le but du jeu n’est pas d’être d’accord sur tout. On peut avoir des opinions différentes et avancer quand même ensemble ».

La parole est donc pour vous l’un des fondements des couples qui durent ?

Maryvonne : « Parler, c’est prendre le temps d’écouter l’autre. Bien sûr, on n’est pas toujours réceptif, on est fatigué par le travail, par les enfants, ce qui nous rend plus vulnérables ».

Serge : « On parle la même langue mais on n’a pas le même vocabulaire pour se comprendre. Les mots n’ont pas toujours le même sens. On apprend tous les  jours  à  régler  la « machine » du couple afin que les engrenages fonctionnent bien ».

Faut-il pour autant tout savoir de l’autre ?

Maryvonne : « Avec Serge, nous avons beaucoup parlé de nos histoires personnelles, c’était important pour bien se connaître. Mais après… Quand on est en confiance, en vérité avec l’autre, ce n’est pas un problème d’avoir chacun son jardin secret ».

La sexualité, est-ce vital pour le couple ?

Serge : « Il est nécessaire de comprendre la grammaire du corps de l’autre, être capable de mettre des mots dessus. La relation sexuelle demande qu’on fasse attention à l’autre, à son ressenti. Le temps, là encore, est un bon ciment ».

La fidélité est-elle, selon vous, une règle du jeu ?

Serge : « Quand on se marie, on choisit de s’engager, il faut en tirer les conséquences. La fidélité n’est pas accessoire. La volonté de tenir, de faire durer le couple passe par elle. C’est dans le « package » ! Dans le code civil, les époux se doivent respect, secours, assistance et fidélité. Pour moi, c’est un élément très fort, une ligne à ne pas franchir ».

Laurence Valentini – Paru dans l’1visible n°40 septembre 2013

Profils féminins

Profils masculins

Appli mobile jetunoo Android

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *