Fiançailles chrétiennes | Gage de solidité pour le couple chrétien

Les fiançailles: une vraie soupape pour les futurs mariés

Fiançailles chrétiennes | Gage de solidité pour le couple chrétien

Apprendre à communiquer à un niveau profond

Apprendre à communiquer à un niveau profond est nécessaire pour construire l’intimité du couple. Suis-je capable d’exprimer à mon (ma) fiancé(e) mes sentiments ? (peur, tendresse, colère). Y a-t-il des questions que j’ai peur de poser ? Quels sont les sujets que je n’aborde pas volontairement avec lui (elle) ? Quand nous rencontrons un obstacle dans la communication, quelles sont nos réactions ?…

Que faire avec ce que je n’aime pas chez mon (ma) fiançé(e)

Le  temps  des  fiançailles chrétiennes est  souvent  celui  des  premières  disputes  et  contrariétés.  On  découvre davantage les défauts de l’autre. Il faut bien accepter que l’on va épouser quelqu’un d’imparfait. Il y a  toujours  des  concessions  et  des  frustrations  dans  le  mariage.  Mais  il  y  a  un  degré « d’acceptabilité » de l’autre et de compatibilité dans la différence des caractères et des valeurs. Il est dangereux de penser : « Je vais le (la) changer ». Le mariage nous change mais on n’entre pas dans le mariage pour changer l’autre. Ça  ne  marche  pas. Parfois  certaines  choses  peuvent  déranger  au  point  d’introduire  le  doute  sur l’opportunité du mariage. Beaucoup de fiancés se sont posés un jour la question de savoir si c’était vraiment  « la  personne »  que  Dieu  leur  destinait.  Les  fiançailles chrétiennes sont  aussi  un  temps  de questionnement. Parfois on n’ose pas aborder les questions susceptibles de remettre en cause le projet de mariage. Pourtant ce sont celles qu’il ne faut surtout pas occulter. En parler honnêtement avec l’autre et avec des personnes dignes de confiance est nécessaire. Souvent les doutes sont levés et on peut s’engager rassuré sur la voie du mariage chrétien.

Fiançailles chrétiennes | Gage de solidité pour le couple chrétien

Je m'inscris Je m'abonne

Que faire avec ce que je n’aime pas chez moi ?

La  Bible  dit  que  pour  vivre  dans  la  communion,  il  faut  vivre  dans  la lumière (1 Jean  1.7).  Les fiançailles sont faites pour se connaître et se révéler l’un à l’autre tel que l’on est. Y a-t-il des choses que mon (ma) fiancé(e) est en droit de connaître sur moi ? Quels sont les problèmes non résolus dans ma vie que je garde secrets ? Quel effet ces problèmes auront-ils sur le couple ? Ce sont des questions que l’on ne peut pas fuir avant d’entrer dans la vie commune. Parfois certains ont honte d’eux-mêmes et, par peur de compromettre leur mariage, ils n’osent pas révéler une partie de leur personnalité ou de leur passé. Mais on n’entre pas dans le mariage avec des mensonges ou des zones d’ombre sur sa propre vie. Rencontres bidon. Tout ce qui n’est pas dit avant le mariage sera  beaucoup  plus  difficile  à  dire  plus  tard  et  lorsque  le  conjoint  le  découvrira,  le  couple  sera ébranlé sur les fondements de la confiance. Il y a encore beaucoup d’autres choses à faire dans ce temps merveilleux des fiançailles chrétiennes. Prier et lire la Bible ensemble pour apprendre à fonder sa vie personnelle et sa vie commune sur la personne de Dieu. S’engager ensemble dans des activités telles que camps de service, d’évangélisation, afin de mieux se connaître et discerner un projet de couple au service du Seigneur. Que Celui qui a conçu le  mariage  pour  le  bonheur  de  l’homme  et  de  la  femme  soit  Celui  qui  guide  les  fiancés  sur  le chemin de l’amour.

Gérard DUCROZET Conseiller conjugal et familial, Famille Je T’aime.

Texte publié avec l’aimable autorisation de: Servir en l’attendant. Article tiré du N°6. Novembre-Décembre 2004. Tous droits réservés. Site des C.A.E.F, Communautés et Assemblées Evangéliques de France.

Profils féminins Profils masculins

Appli mobile jetunoo Android

Une réponse sur “Fiançailles chrétiennes | Gage de solidité pour le couple chrétien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *